L’air chaud venu du Maroc va ainsi envahir la France à l’avant d’une dépression qui remonte depuis le large du Portugal et vers le golfe de Gascogne. Les températures les plus élevées seront à prévoir dans l’Ouest et le Sud-Ouest et pourraient atteindre un niveau record pour un mois de septembre avec 32°C à Saint-Brieuc, 35°C à Nantes et localement 37-38°C dans l’intérieur du sud-ouest. De la Bretagne et des Pays de la Loire à la Nouvelle-Aquitaine, les températures seront comprises entre 16 et 21°C le matin et entre 29 et 37 °C l’après-midi.

Le temps sera également de plus en plus lourd au fil de la journée sur la Normandie, les Hauts-de-France, le Centre-Val de Loire et l’Ile-de-France. Le thermomètre devrait afficher entre 14 et 20 °C le matin et de 28 à 35 °C l’après-midi. Dans le Sud, en Occitanie mais aussi en PACA et en Corse, le ciel sera chargé avec de possibles averses notamment en fin de journée. Les températures seront comprises entre 15 et 22°C le matin et entre 26 et 33°C l’après-midi.

Le thermomètre devrait encore monter ce mardi : des températures records pour le mois de septembre sont attendues à Bordeaux et dans les Landes notamment. Un épisode orageux devrait suivre cette vague

Depuis dimanche, une masse d’air chaud venant de la péninsule ibérique, et d’Andalousie en particulier, englobe la France. Les températures sont rapidement devenues supérieures aux normales de saison (entre +12°C et +14°C dans l’Ouest) avec des 30 à 35°C fréquemment relevés, des Pyrénées à la Bretagne.

« Nous avons des températures supérieures de 8°C par rapport aux moyennes habituelles du début septembre » constate Marion Pirat, prévisionniste chez Météo France.

Ce lundi, le mercure a atteint 33°C à 35 °C dans le Sud-Ouest, avec notamment un 32°C relevé sur les plages de Biarritz.

 

Plus de 30° au nord

Ces nuages d’altitude deviennent plus denses et menaçants en soirée sur les départements côtiers de la Bretagne à la Vendée. Ils produisent, en première partie de nuit, des pluies orageuses, parfois fortes, un risque de grêle et des coups de vent.

En seconde partie de nuit, ces pluies orageuses gagnent aussi l’ouest de l’Aquitaine, de la Gironde aux Landes.

Les températures minimales affichent globalement 12 à 20 degrés, jusqu’à 21 autour de la Méditerranée.

Les maximales atteignent 27 à 30 du Nord au Nord-Est, 31 à 33 sur le reste de la moitié nord, localement 34 sur la région Pays de la Loire. Ces températures sont tout à fait remarquables par endroits, notamment vers Nantes ou La Rochelle qui approchent leur record mensuel.

Au sud, le mercure s’envole en Aquitaine, jusqu’à 35/37 de la Gironde aux Landes et affiche 28/32 degrés, ailleurs, pour pas plus de 25 à 26 de l’Aude au littoral du Languedoc-Roussillon.

 

Températures jusqu’à 37 degrés

Les températures minimales afficheront globalement 12 à 20 degrés, jusqu’à 21 autour de la Méditerranée. Les maximales iront de 27 à 30 du Nord au Nord-Est, 31 à 33 sur le reste de la moitié nord, localement 34 sur la région Pays-de-la-Loire. Au sud, le mercure s’envolera en Aquitaine, jusqu’à 35/37 de la Gironde aux Landes et affichera 28/32 degrés ailleurs, pour pas plus de 25 à 26 de l’Aude au littoral du Languedoc-Roussillon.

 

Un ressenti proche de 40°C dans le Sud-Ouest

Les températures maximales doivent dépasser les 35°C ce lundi après-midi dans le Sud-Ouest avec un ressenti proche des 40°C au Pays basque, indique La Chaîne Météo. Sur la France entière, le pic de forte chaleur doit être atteint dans la journée de mardi. Des records mensuels de chaleur pourraient être atteints en Bretagne. Les records mensuels de chaleur dans le Sud-Ouest sont de 38,7°C à Biarritz, 37°C à Bordeaux et 35,3°C à Toulouse.

Des orages vont éclater à partir de mercredi et le prochain week-end s’annonce nuageux, humide avec des températures en dessous des normales de saison, d’après Météo France.

Dégradation la nuit prochaine

Les jours à venir ne seront pas du même acabit.

Dans la nuit de mardi à mercredi, une franche dégradation orageuse commencera à toucher la Bretagne et les Charentes. Ces orages localement forts, très pluvieux, accompagnés de violentes rafales de vent et de grêle, se généraliseront sur l’ouest du pays durant la journée de mercredi.

Le soleil résistera entre le Grand Est, les Hauts-de-France, l’Île-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, l’Auvergne, la vallée du Rhône et PACA. Quelques orages se déclencheront sur les Alpes et la Corse. La dégradation orageuse sera également accompagnée d’une forte baisse du mercure. Sur l’ouest, les thermomètres perdront 4 à 8 degrés par rapport à la veille.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la situation météorologique sera à surveiller sur le Languedoc puisqu’un épisode de très fortes pluies pourrait se mettre en place et perdurer toute la matinée de jeudi.

Jeudi et vendredi, les passages nuageux seront fréquents et des averses seront au programme. Peu de régions échapperont au risque orageux. Les températures seront légèrement au-dessus des moyennes de saison.

 

Des orages à partir de mardi

Dans la nuit de mardi à mercredi, une franche dégradation orageuse commencera à toucher la Bretagne et les Charentes. Des orages attendus mercredi en Gironde, plutôt jeudi dans les Pyrénées-Atlantiques et dans les Landes, seront accompagnés de très fortes pluies voire par des chutes de grêle importantes.

« Les températures vont chuter de 8 à 10°C mais resteront encore un peu au-dessus des normales saisonnières » prévient Marion Pirat. Peu de régions échapperont au risque orageux.

Une accalmie semble se dessiner pour le week-end, mais une nouvelle vague d’orages est attendue pour la semaine prochaine.